AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cause you know that I'm always all for you [N&E]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cause you know that I'm always all for you [N&E]   Mar 16 Fév - 21:43

Il devait être presque 21h quand un bip résonna dans la voiture de police, faisant sursauter Nate. Il s’était lamentablement endormit alors qu’il surveillait les bois à la recherche de la moindre perturbation des loups. Les menaces des loups de s’attaquer aux humains inquiétaient Nate et depuis plusieurs jours il passait le plus clair de son temps à surveiller et repousser toute menace. Et il en avait presque oublié quel jour il était. Se réveillant doucement, il s’empara de son portable alors que celui-ci annonçait un message écrit. Le prénom d’Emily apparut et un sourire se forma sur ses lèvres. « Tu as peur de rentrer pour la saint valentin ? A moins que tu aies trouvé une autre fille beaucoup mieux que moi ? » Il ne put s’empêcher de sourire avant d’ouvrir grand les yeux. Saint-Valentin. Merde. Il avait complètement oublié que c’était aujourd’hui. « J’ai surtout peur de rentrer sans cadeau. »

Il ouvrit bruyamment la boîte à gants et fouilla à la recherche d’un paquet. Avec une Emily 24h/24 à la maison, il avait cru bon de cacher le cadeau dans sa voiture pour ne pas qu’elle puisse le trouver en cherchant autre chose. Et maintenant il se demandait si Zach ne l’avait pas trouvé à sa place et ne l’avait pas prit pour une de ses conquêtes. Il cria victoire quand il attrapa le paquet chiffonné et il partit en direction de l’appartement. Il ne savait même pas s’il avait prévu quelque chose à manger. Et puis de toute façon la saint-valentin ce n’était qu’une fête non ? Ouais enfin sauf qu’il ne savait pas ce que cette fête représentait pour Emily. Pour lui elle ne représentait pas grand-chose, il ne l’avait jamais fêté. Mais pour elle, il voulait bien faire un effort, changer son point de vue pour s’adapter au sien.

S’extirpant de sa voiture, il jeta un œil à la fenêtre de leur appartement qui était éclairée. Il se mit à sourire et se sentit stupidement nerveux. Et si son cadeau ne lui plaisait pas ? Et si elle s’attendait à mieux ? Il jeta un regard sur le paquet dans ses mains et le dissimula dans la poche arrière de son jean. Son portable sonna une nouvelle fois et il lut le message qu’il venait de recevoir.
« Rentre. » Ni une, ni deux, il dévala les marches et s’arrêta sur le pas de la porte. Là il sortit les clés de sa poche et ouvrit doucement la porte. La première chose qu’il vit fut Emily, portable en main, lui souriant. Et là toutes les inquiétudes s’envolèrent. Il n’y avait qu’elle pour le rendre aussi heureux. Qu’elle.

Sans un mot, il déposa les clés sur le petit meuble près de la porte, fermant doucement la porte et enlevant sa veste. Il posa son regard sur elle en souriant et s’approcha lentement, les lumières étaient faibles, comme si l’appartement n’était éclairé que par des bougies. Ses mains entourèrent le visage de la jeune femme et il la contempla quelques instants. Elle était véritablement belle. Sublime. Elle était fragile dans ses bras et tellement forte à la fois.


« Je ne peux pas trouver mieux que toi. » Souffla-t-il en souriant alors qu’il déposait un baiser sur ses lèvres.

Il se décala d’elle et son regard fut attiré par la décoration du salon. Sur la petite table basse du canapé qui leur servait accessoirement de table pour manger se dressait deux assiettes, des bougies ainsi que quelques décorations. Elle avait tout prévu. Du moins elle avait fait avec ce qu’elle avait trouvé dans l’appartement. Un sourire apparut sur ses lèvres et il tourna la tête vers la jolie blonde.


« Je vois que tu ne t’es pas ennuyé. »

Il décida de laisser le paquet dans sa poche et de ne le sortir qu’au meilleur moment. Elle penserait qu’il n’a pas de cadeau et il la surprendrait encore plus. Il l’embrassa à nouveau furtivement alors qu’il agrippait sa taille.


« J’adore la déco. » Admit-il en lui murmurant à l’oreille. C’était déjà un bon début, ça voulait presque dire : ‘c’est adorable d’y avoir pensé, joyeuse saint-valentin Emily’. Presque. Il n’était pas très doué avec les sentiments alors comment dire quelque chose d’aussi sentimental pour lui ?

Il lâcha la taille d’Emily et s’approcha du dîner qu’elle avait fait, s’asseyant sur le canapé sans la quitter du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cause you know that I'm always all for you [N&E]   Lun 15 Mar - 16:33

Beaucoup de choses peuvent faire basculer une vie. Cela va d’une rencontre qui bouleverse les fondements même de notre existence à un déménagement imprévu ou même un voyage sur un coup de tête. Chaque jour peut potentiellement changer l’essence même de notre vie. Ce que l’on oublie souvent, c’est que ces changements ne sont pas toujours pour le mieux. Ils ne vont pas forcement rendre notre quotidien meilleur ou plus facile. Ils ne seront pas toujours synonyme de bonheur ou d’épanouissement de quelque forme que ce soit. Certaines fois, lorsque votre vie bascule, c’est dans le sens contraire. Dans ces cas là, vous regrettez chaque seconde d’avoir agit de la sorte, mais rien que vous ne puissiez faire vous rendrait votre vie d’avant. Emily était de ceux là. Lorsqu’elle avait été mordue bien malgré elle, sa vie avait totalement basculée. Et si sa rencontre avec Nate avec été un rayon de soleil qu’elle n’aurait jamais osé espérer, le fait est que sa vie d’avant lui manquait toujours. La peur constante de blesser quelqu’un la hantait au plus profond d’elle-même. Certes, la présence du policier la rassurait, mais ce n’était pas suffisant pour faire disparaitre ses craintes. Elle avait tué, une fois. Et deux fois déjà, elle s’était transformée, se réveillant le lendemain matin sans le moindre souvenir de ce qui avait pu se passer la veille.
Alors elle restait pour ainsi dire cloitrée chez Nate. Ne sortant que quelques minutes, masquée derrière d’immenses lunettes de soleil pour ne pas être reconnue. Elle avait croire à son entourage qu’elle s’était exilée en Angleterre pour quelques temps, c’était l’explication la plus facile à croire. Et à chaque fois, elle avait toujours cette crainte au creux de l’estomac que la situation allait mal tourner. Qu’on allait la reconnaitre, l’accuser de la mort qu’elle avait sur la conscience. La séparer de Nate. C’était probablement ce qu’elle craignait le plus, car il était maintenant le roc sur lequel elle pouvait s’appuyer quoi qu’il arrive. Elle savait qu’il ne la laisserait pas tomber, elle le sentait. Au plus profond d’elle-même, elle le sentait.

Cette journée n’était pourtant pas une journée ordinaire. C’était la Saint Valentin. Fête on ne plus commerciale et décriée, mais elle y tenait. Elle y tenait surtout parce qu’il s’agissait de plus première chose qui lui soit donnée de célébrer avec lui. La première depuis qu’ils se connaissaient. Depuis qu’elle était différente.

Pour lui, elle avait bravé ses appréhensions et était sortie acheté de quoi concocter un repas digne de ce nom. Et un cadeau digne de lui. Cela n’avait pas été chose facile, mais elle n’était pas peu fière de sa trouvaille. S’il lui allait aimer, c’était une autre histoire. Le temps passait toutefois avec une lenteur interminable alors qu’elle avait terminé de cuisiner. Elle s’était changée et attendait le retour du jeune homme, en espérant qu’il ne décide pas de veiller toute la nuit comme cela lui arrivait parfois.

19h. 19h30. 20h. 20h30.

Pendant deux heures, elle zappa devant la télévision en scrutant la fenêtre, mais rien. Pas un chat, c’était le cas de le dire. N’y tenant plus, elle attrapa le téléphone qui trainait sur la table basse, et pianota rapidement un message. Quelques secondes après, la réponse arriva. Un sourire apparut sur ses lèvres. Un instant plus tard, le bruit du moteur se fit entendre et d’un coup d’œil, elle le vit en sortir. Son sourire s’élargit, et, postée dans l’entrée, elle lui envoya un autre message.
La seconde d’après, il était là. Sans piper mot, elle le regarder arriver, un sourire d’enfant sur les lèvres. Cela valait le coup d’attendre des heures rien que pour sentir sa présence près d’elle. Sa rapprochant de lui, elle ferma les paupières en l’écoutant. Il avait beau se plaindre de ne pas être un gentleman, il était parfait, tout simplement. Ils étaient parfaits l’un pour l’autre, elle en avait la certitude.


« Je ne m’ennuie jamais voyons. » C’était vrai. L’appartement avait beau être petit, elle trouvait toujours une occupation. Et ce jour là, elle s’était surpassée, c’était bien vrai. Toujours souriante, elle le suivit des yeux alors qu’il prenait place sur le canapé et répondit, ravie « Je suis contente que ça te plaise. »

Elle avait fait avec tout ce qu’elle avait à disposition, et pensait ne pas d’être trop mal débrouillée. Un instant après, elle le rejoignait sur le canapé et s’installa contre lui. Le moment était magique : dans la pénombre, seule les nombreuses bougies éclairaient la pièce d’une lueur tamisée. Elle désigna d’un signe de tête la bouteille posée sur la table basse et lâcha avec un petit air de chien battu : « Tu nous sert un verre ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Cause you know that I'm always all for you [N&E]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRAVITY • Set me free :: Under the moonlight :: Last breath-