AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 B.B. ✿ I'm an effigy, a parody of who I appear to be. (UC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: B.B. ✿ I'm an effigy, a parody of who I appear to be. (UC)   Mar 23 Fév - 13:38

« And the worst part is there's not else to blame. »



(( DECLINEZ VOTRE IDENTITE ETRANGER ))
aa

    NOM, PRENOMS: Elle n’est pas certaine de porter le nom de son géniteur, les souvenirs de sa mère sont flous et presque indécriptable, elle a donc donc du mal à distinguer le faux du vrai, la vérité du mensonge. Elle ne sait pas si sa mère lui a dit la vérité en lui disant qu’elle porte le nom de son véritable père - il lui semble ne pas l'avoir connu. Et pourtant, elle s'attache à la seule trace de son existence oubliée d'humaine en le nom de BAILIND. Elle n'a pu faire des recherches concernant sa famille ou son père, car il n'en existe aucune trace. Ces trois prénoms, elle les doit logiquement à sa mère qui souhaitait qu’elle ai un prénom sortant de l'ordinaire. Alors, elle apella sa fille BETHANEE ISIS JASPER, qui ne pu alors que se sentir honteuse de porter pareil prénoms. Il reflétait sa personnalité, et cela la dérangeait au plus haut point. Avec le temps et en grandissant, l'agacement et le peu d'affection qu’elle leurs portaient s’effaça, elle n'était plus honteuse de s'appeler comme cela. Il lui apparu qu'il était puéril de ressentir de tels sentiments pour de simples prénoms. En particulier lorsque ces derniers étaient adulés par sa génitrice. Aujourd'hui, elle les porte avec un certain détachement, car peu m'importe le nom qu’elle porte, il ne changera pas le semblant de vie qu’elle a désormais..
    AGE: Vingt deux ans le mois dernier.
    LIEU DE NAISSANCE: Elle est née en Irlande, dans un petit village prés de Dublin, dont le nom lui échappe constamment. Elle aimait cette petite ville car elle représentait vraiment pour Bethanee un lieu paisible et sûr. Elle ne rêvait pas de la quitter comme la plupart de ses amies et aspirait à des choses simples.
    EMPLOI OU OCCUPATION: Simple serveuse au Tippy's Café. Non, ce n'étais pas vraiment ce à quoi aspirait la jeune femme quand elle était plus jeune mais les factures ne peuvent se payer sans travail. Cependant, impossible d'arrêter ses études qu'elle continue de poursuivre du mieux qu'elle peut.


(( VOTRE VIE SEMBLE FORT CAPTIVANTE ))
aa

    ♦️ ANECDOTE: Vie actuelle, adolescence, peu importe.
    ♦️ CIRCONSTANCES DE LA TRANSFORMATION: Vous pouvez, sous forme de résumé ou d'anecdote, raconter comment votre personnage est-il devenu un loup-garou (sachant qu'il suffit d'une morsure d'un autre lycan pour être contaminé).
    ♦️ COMMENT REAGIT ELLE QUANT A SA NOUVELLE NATURE ?:


Dernière édition par Bethanee Bailind le Dim 28 Fév - 23:04, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B.B. ✿ I'm an effigy, a parody of who I appear to be. (UC)   Mar 23 Fév - 13:40

« I need your grace to remind me to find my own. »




(( MAIS ON AIMERAIT VOUS CONNAITRE UN PEU PLUS ))
aa

    PARTICULARITES (habitudes, manies, goûts):

    - Bethanee fait partie de ces rares personnes qui n'apprécient pas la musique et qui parfois en arrivent à la détester. A ces yeux, c'est une chose rassurante mais trop éphémère et qui n'a d'utilité que pendant le court temps qu'elle dure. C'est comme une piqure de morphine qui soulage momentanément, une tasse de café qui ne réchauffe que pour un temps. Comme un baiser qui rassure, mais pas suffisamment. Bien sûr, elle comprends l'impact qu'une musique peut avoir sur une personne. C'est plutôt les réactions de ces personnes qu'elle a du mal à véritablement comprendre. Pour elle, ça n'a pas de sens. Mais par moment elle se surprends à envier les personnes qui trouvent du réconfort, du courage, et même des réponses dans une chanson. Cela serait sans doute plus facile d'avoir une petite chose à laquelle croire sans jamais douter. Si la musique apporterait des réponses à la jeune femme, elle serait continuellement accroché aux écouteurs d'un ipod.
    - Les intempéries sont pour la jeune femme comme une drogue. Bizarrement, elle est dingue des orages et de ce qu'ils peuvent apportés. Le vent pour elle est signe de changement et lui donne l'impression de respirer normalement à nouveau. La pluie lui donne l'agréable sensation qu'elle pourrait tout effacer et tout recommencer - si cela était possible. Tandis que le tonnerre exprime sa propre colère - qu'elle est parfois dans l'incapacité de révéler elle même. Quand elle était encore une petite fille elle aimait penser que le temps variait selon ses propres humeurs ou qu'il devinait ce qu'elle ressentait et faisait tout pour l'apaiser. Encore aujourd'hui, elle se surprends encore à croire à cette ridicule hypothèse. Mais vraisemblablement, le temps a le pouvoir de calmer Bethanee lorsqu'il lui est impossible de le faire elle même.
    - Bethanee est devenu pratiquement hermétique au contact humain depuis environs deux ans. Et comme tout comportement de ce genre, il existe bien une raison. Cette dernière se résume en une phrase: l'homme qu'elle aimait s'est fait tué pendant une de ses dernières missions. Il avait à peu prés le même âgée qu'elle, et était dans l'armée lorsqu'ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux. Elle n'imaginait pas qu'une simple relation puisse changer sa vie. Et pire, elle ne pensait pas qu'une simple relation puisse la changer, elle. La seule chose qui lui est impossible de faire depuis lors est d'être physiquement proche d'une personne de n'importe quel sexe.
    - Bethanee a une relation très étrange avec les couleurs. En effet, ses goûts en cette matière peuvent changer encore plus fugacement que le vent : elle peut adorer la couleur bleu en se levant le matin et la détester en se couchant le soir. C'est une chose connue chez elle depuis son enfance et elle avoue adorer ce petit côté bizarre bien qu'elle aspire à la normalité pour d'autre aspect important de sa personnalité. Cet état de fait est assez difficile à expliquer et encore plus à observer car cela paraît totalement dénué de sens.
    - Les mois qui ont suivis la mort de sa mère ont été très difficile pour la jeune femme. Sa famille vivait en France, son père l'avait abandonné et elle n'avait - à l'époque mais plus maintenant - personne sur qui compter. Alors au lieu de sombrer dans l'alcool et la drogue, elle a - sur un coup de tête - décidé d'acheter une maison dans la ville natale de sa mère: Beddgelert. La maison fut retaper et une fois les travaux terminés elle décida d'y emménager. Bien évidemment, une grosse parti de son héritage avait servit à la restauration de la maison mais il lui en restait assez pour vivre de façon confortable. Puis un homme se présenta chez elle et déclara être son frère et réclama une parti de cet héritage. Une fois que leur lien de parenté fut confirmé, le dénomme Ian eu son argent... et Bethanee se retrouva à la rue. Elle du donc trouver un travail supplémentaire et emménagea dans un appartement de la ville.
    - Beaucoup de personne aime le café, c'est un fait. Mais la jeune femme a carrément été élevée dans une ambiance où le café régnait en maître. Elle doit absolument avoir son café, sous peine de devenir aussi dangereuse que la poupée Chucky. Impossible de compter le nombre de litre qu'elle ingurgite en une journée, car ça serait probablement effrayant de l'entendre. Tout ce qui contient du café est simplement adoré par la demoiselle. Cette substance ne l'excite pas, ou altère quoi que ce soit chez elle. Elle adore tout simplement le café, d'où qu'il vienne, avec ou sans sucre. Aucune importance. Vous aimez les gâteaux au café ? Venez donc chez Bethanee afin qu'elle vous fasse goûtez le sien. En revanche vous aurez du mal à boire son café maison - très eu de personnes peuvent le boire - car il est, paraît il, très fort et bien serré. Sa chère cousine, a faillit s'étouffer un matin en essayant de boire cette mixture que l'on appelle communément café.
    - La jeune Bailind ne fait pas partit de ces personnes qui extériorisent ce qu'elle pense ou ressente ; douée pour rejeter tout ce qui est désagréable, il est très difficile de déchiffrer ses expressions afin de découvrir ce qu'elles dissimulent. Certains considèrent cela comme un manque d'humanité ou une sorte de manque de sensibilité mais Bethanee est loin d'être insensible au contraire, cette façon de tout dissimuler est un réflexe qu'elle a depuis l'adolescence. Une façon peut être inconsciente de se protéger du mieux possible. Après tout, certains préfèrent se montrer ridiculement méchants pour éviter de souffrir et de le montrer, Bethanee elle, préfère la jouer insensible et froide plutôt que d'être le genre de personne que l'on déteste facilement ou que l'on méprise par principe. Son entourage est parfois surpris de constater le manque de réaction lorsque la situation nécessite de pleurer, d'hurler, d'être en colère. Et pourtant, il ne vaut mieux pas se trouver dans le coin lorsque les barrières de la jeune femme s'éffrondrent, car cela risquerait de creer quelques problèmes.
    - Bethanee est, malgré elle, un véritable aimant à accident en tout genre. Maladroite, il est rare qu'elle ne casse rien sur son passage, ou ne trébuche quelque part. A vrai dire, à la voir on ne peut se douter de son côté gauche, et pourtant, ce côté fait partie de sa personnalité. Il serait facile de penser que cette maladresse inévitable fait fuir et ne séduit pas, mais c'est littéralement le contraire ; sa maladresse fait rire parce qu'elle est constrastée avec sa beauté naturelle.




Dernière édition par Bethanee Bailind le Lun 1 Mar - 0:19, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: B.B. ✿ I'm an effigy, a parody of who I appear to be. (UC)   Mar 23 Fév - 13:41

« I open my heart for you, now I'm being
something I'm not, memories gone, I'm
falling behind. Now, I'm standing no
bleeding tears, my heart is gone
. »


***