AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andras C. Maleaume
OLD WOLF Ad vitam Aeternam
avatar

Messages : 541
Inscription : 29/12/2009
Âge du perso : 35/45 ANS
Emploi : Artiste Polyvalent.
Adresse : N°1271, Crawflyn Woods


WOULD YOU TAKE MY HAND ?
Les relations c'est très important:
Les petits posts-it collés au frigo:

MessageSujet: ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈   Dim 28 Nov - 22:35


CREDIT
▬ ANDRAS CYNDEYRN MALEAUME
Age ; 35 en Apparence, 45 en Réalité.Date et lieux de naissance ; BANGOR, Pays de Galle en 1965Nationalité ; Galloiseorientation sexuelle ; HétéroTrait de caractère ; RÉSERVÉ - SILENCIEUX - SOLITAIRE - CHARISMATIQUE - SUR DE LUI - PASSIONNÉ - RÉFLÉCHI - FUMEUR - MÉLANCOLIQUE - ASSOCIABLE - CALME - PARFOIS AGRESSIF - DISCRET - NI RADIN, NI GÉNÉREUX - PROTECTEUROccupation ; Andras est ARTISTE polyvalent. Dès son enfance on découvrit en lui un certain talent pour l'imagination ainsi que la création qui l'amena en premier lieu vers les arts plastiques puis au fur et à mesure il se trouva lui-même une certaine virtuosité pour le piano. Aujourd'hui la renommée de son œuvre peut aujourd'hui lui assurer une vie paisible et la qualification d'être financièrement aisé.Groupe ; Loups-Garous.

      ♠ Crache le morceaux.

    LUCKY - La chance est une vertu qui l'a accompagné une bonne partie de sa vie. Il est rare qu'un artiste puisse vivre de ses œuvres et pourtant le destin a bien fait les choses pour Andras. C'est surement elle qui lui a donnée une mère directrice d'une salle d'exposition à Bangor, et qui lui a offert l'opportunité d'exposer ses toiles à la fois réalistes, abstraites et contemporaines dans la galerie familiale. La chance et le bouche-à-oreille lui auront alors permis de s'exporter dans les villes voisines puis quelques années plus tard jusqu'à Cardiff et Bristol lui offrant une certaine renommée dans ce milieu quelques peu fermé. D'un commun accord, le jeune homme et son aubaine purent alors mettre ses travaux sur le marché des ventes aux enchères. Durant une période très productive qui dura plus ou moins 5 longues années, le peintre pouvait faire organiser une exposition à chaque saisons tant le nombre de ses productions étaient grand. Sur son travail annuel, au maximum la moitié était vendu, finançant ainsi régulièrement sa vie tranquille. Pas dépensier pour un sous, Andras eu alors la chance d'avoir un père comptable qui su gérer le patrimoine de son fils avec parcimonie pour qu'il ne se retrouve jamais en difficulté.

    MONEY - Bien que le jeune homme à tendance à vouloir le cacher, il est presque riche. Comme dit plus haut, il a eu raison de faire confiance à son père qui à répartit son argent entre diverses épargnes qui font fructifier ses gains depuis des années et des biens immobiliers. De son côté, le fils à su user de son don pour le piano pour donner des cours à des enfants et même accompagné un groupe de Jazz pendant près d'un an, lui offrant ainsi un supplément agréable pour couvrir ses frais divers. En vivant ainsi de petits boulots, il possédait encore le temps de peindre et de faire quelques ventes de temps à autres.

    MUSIC - Jeune virtuose du Piano, il a toujours apprécier toutes formes de musiques ainsi que le plus classique à quelques exceptions prêt. Il a toujours pensé naturellement que les meilleurs mélodies n'étaient autres que les toutes premières, et qu'il pouvait ainsi définir lui-même comment juger les musiques de notre époque en fonction de leurs métissages. Ayant déjà vécu un peu plus de 4 décennies, il a pu voir l'évolution de la musique par rapport au monde et ne cache pas son dégoût pour la corruption de cet art par l'argent des Majors et l'avidité des hommes à leurs têtes. Malgré lui, le monde change et les hommes aussi, à la fin de sa vie il pourra au moins être fier d'avoir autant apprécié Rachmaninov et Bach que Massive Attack et Bob Marley.

    BEFORE & AFTER - Pour l'homme, sa vie s'est clairement séparée entre un avant et un après sa transformation comme la plupart de ses semblables mais à quelques exceptions prêts beaucoup plus douloureuses. Auparavant, Andras était un jeune homme plein de vie, optimiste, passionné, souriant et surtout un homme amoureux. Elle s'appelait Carys et était précisément la femme de sa vie, sa muse, l'être se rapprochant le plus d'une âme sœur. Leur amour était presque trop idyllique pour paraitre totalement naturel et pourtant, ils étaient aussi dépendants l'un de l'autre qu'ils ne voyaient par leurs avenirs séparés. Après 3 ans de vie commune, elle lui annonça que son ventre allait continuer de grossir et qu'Andras allait devenir père. Mais sa chance finit par tourner quelques mois plus tard quand il fut attaqué et mordu par un Loup. La transition entre l'avant et l'après fut alors la plus douloureuse de sa vie, émotionnellement et physiquement parlant. C'est après la rage de sa toute première transformation qu'il se rendit compte de toute l'horreur de sa nouvelle condition, la bête en lui avait violemment tué sa belle et son enfant qui gisait à présent à ses pieds dans un état qui le fit en premier lieu rendre ses entrailles puis crier de chagrin pendant plusieurs jours.. Après cette expérience bouleversante, il ne put se décider à rester et disparu quelques temps aux yeux du monde. Ce qui lui paru comme quelques mois furent en réalité plusieurs années. Pendant près de 10 ans, Andras s'était voué corps et à âme à apprivoiser sa nouvelle nature, il tuera d'ailleurs sans aucunes pitié la moindre proie à sa portée, et même s'il arrivera au fur et à mesure à légèrement se dompter, il en avait presque oublié son humanité. Petit à petit, le loup a su regagner une certaine sociabilité mais reste solitaire et renfermé, essayant d'oublier le plus possible son passé et son crime, il essaye juste maintenant de retrouver un semblant de vie paisible après tout cela.

    LONELY HOME - Depuis son retour à la vie normale, Andras apprécie particulièrement la solitude. Juste avant de s'installer définitivement à Beddgelert, il a profiter de son argent pour faire rénover une ancienne maison situé à la périphérie entre la ville et les bois qu'il a par la suite acheté totalement ainsi que le terrain autour. L'homme l'appelle grossièrement son territoire car il y passe la majorité de son temps à peindre, lire, jouer tranquillement du piano ou écouter de la musique le volume plutôt élevé. Rares sont les personnes à d'ailleurs avoir pu pénétrer cette zone et pour cause, de nombreux hurlements de loups se font entendre dans cette direction ce qui dissuade énormément les curieux de venir jeter un œil à ce terrain privé. Les loups de la région eux savent qu'un des leurs vit ici et qu'il n'est pas bon de le déranger sans réels prétextes. Andras a finalement trouver l'équilibre entre son côté humain et son côté Loup avec ce sanctuaire et ne supporte pas qu'on perturbe la balance.

    DRUGS - Particulièrement agressif en tant normal, il a vite su trouver un remède pour le calmer. La marijuana. C'est peu banale de ce côté perdu du pays de Galle, mais Andras possède quelques plantations dans sa véranda. Aux yeux de la loi, il prétend qu'il s'agit de chanvre thérapeutique. Heureusement pour lui, les autorités locales n'ont pas tous son flair aussi développé, sinon il serait très facile de reconnaitre l'odeur de ces joints. Cette passion pour la verdure lui a d'ailleurs ôté le vice de l'alcool qu'il ne supporte plus aussi bien qu'avant même en quantité acceptable. Néanmoins, l'homme reste prudent et ne fume pas les jours entourant les nuits de lune pour être complètement conscient de ses actes durant ses transformations nocturnes.

    SIMPLE - Andras a su conserver un certain je-m'en-foutisme qui lui était propre même avant sa transformation. Il ne fera toujours que le minimum ou du moins il n'a jamais tendance à extrapoler de quelques manières qu'il soit. Ainsi par exemple, s'il ne prévoit pas de sortir de chez lui, il ne se lavera pas, s'il décide de faire des courses, il va essayez de passer le moins de temps possible dans le supermarché en achetant directement des douzaines de paquets de pâtes et de packs de steaks hachés. La durée qui sépare les ménages de sa maison s'espace generalement de plusieurs mois, pareillement pour ne pas avoir à ranger des tas de feuilles gribouillées ou de toiles qui s'amassent dans un coin, il accroche systématiquement toutes ses esquisses ou peintures aux murs.

    OTHERS
    - Il déteste les chats et les insectes.
    - Il voue une certaine passion pour les formes de nuages.
    - Il fume.. beaucoup trop.
    - Il a déjà transformé plusieurs humains en Loup.
    - Il déteste la foule.
    - Il apprécie plus les rousses que les blondes.
    - Il est fan d'Anthony Hopkins et déteste K2000.


      ♠ T'es hors jeux.

    ♦ C'est quoi ton petit nom? Amirooooo.
    ♦ Quel est le sexe fort? Waaaaaaaa Testostérone !
    ♦ Ta fausse identité. Heath Ledger
    ♦ Sans rancune. Nan mais quel...
    ♦ C'est votre dernier mot? Oui, Jean-Pierre.

*************************
CREDITS TO AMIRO_C

Night has always pushed up day
You must know life to see decay
But I won't rot, I won't rot
Not this mind and not this heart,
I won't rot.
MUMFORD & SONS ~ After the Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras C. Maleaume
OLD WOLF Ad vitam Aeternam
avatar

Messages : 541
Inscription : 29/12/2009
Âge du perso : 35/45 ANS
Emploi : Artiste Polyvalent.
Adresse : N°1271, Crawflyn Woods


WOULD YOU TAKE MY HAND ?
Les relations c'est très important:
Les petits posts-it collés au frigo:

MessageSujet: Re: ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈   Dim 28 Nov - 22:35

      ♠ Avoue et t'as la vie sauve.

ANECDOTES :
¤¤
1984 - Les lueurs d'un soleil automnale traversèrent les carreaux de la fenêtre de sa chambre. Improvisée en atelier artistique, le sol et les murs de la chambre portaient les scarifications colorés des gestes brusques de l'artiste sur sa toile. Lui-même était couvert de couleurs de la tête aux pieds. Il était claire qu'Andras ici présent ne portait aucuns dégouts particuliers pour les tâches. D'un mouvement délicat, il puisa une lichette d'une couleur ocre dans sa palette et la porta au centre de la toile, un point. Qui n'en serait bientôt plus un, d'un geste vif et souple, il décrivit une courbe complétement incongru recouvrant pourtant avec habilité certains détails de son paysage. Son pinceau alla ensuite se tremper dans un pot d'eau puis revenu vers la toile, diluant la grossière pigmentation parmi les traits du panorama. Reprenant à nouveau une gousse d'ocre, il la mêla cette fois-ci au bleu terne du ciel, lui offrit alors une lueur de fin de journée à la fois chaleureuse et froide. Andras fit un mouvement de recul de la tête, puis posa son pinceau contre le bord du chevalet. Reculant à nouveau d'un pas, un sourire de satisfaction apparu sur son visage. Le jeune homme saisissa soigneusement les bords de la toile, puis la déposa sur le côté, en face de la fenêtre pour qu'elle sèche le plus vite possible. Sans dire le moindre mot, il se saisissa d'un tableau encore blanc et le disposa sur le chevalet. Il ferma les yeux un instant, imaginant rapidement des formes, des couleurs, des silhouettes.. Instinctivement, il reprit son pinceau, le rinça rapidement puis le trempa dans la peinture rouge afin de reporter encore son imagination dans la réalité...

¤¤¤¤

1992 - Andyyyy, tu peux venir s'il-te-plait...
Arrête de m'appeler comme ça bon sang...
Le jeune homme, souriant, passa tranquillement de sa chambre au salon de l'appartement. Comme à son habitude, ses vêtements étaient pleins de tâches de peinture et sa mine radieuse. Dehors la nuit s'était installé depuis un moment n'offrant à la pièce que les lumières artificielles et tamisés des luminaires de la pièce, une musique douce faisait office de fond sonore, sur la table, les restes du repas offrait une certaine odeur qui témoignait du talent de cuisinière de Carys. Mais quand il posa son regard brun sur la jeune femme, il perçu en premier lieu ses yeux entachés d'une certaine humidité et d'une pigmentation legerement rougeâtre. Il s'empressa alors de la rejoindre sur le sofa et lui prit les mains pour la rassurer instinctivement.

Qu'est-ce qu'il y a ?! Explique-moi...
C'est rien... enfin non... c'est énorme...And...ras...
Le reniflement qui accompagna un nouveau sanglot ne rassura pas l'âme d'Andras qui perdu le sourire qu'arborait juste avant ses lèvres. Ce sentiment d'inquiétude fut légèrement apaisé quand il s'aperçut que la mue de sa muse n'était pas négative..

Surtout, il ne faut pas que tu paniques, okay ?.
Je pige pas vraiment ce que tu dit, pourquoi je pani....
Ne le laissant pas finir sa phrase, la belle demoiselle aux cheveux de jais prit de sa main douce mais tremblotante celle de son compagnon pour la déposer sur son ventre. le jeune homme resta figé un court instant, les sens de ce gestes n'étaient pas nombreux mais son esprit prit par la confusion mit un moment à réaliser la valeur de cet aveu qui le fit bafouiller comme un bègue..
Tu.. Tu....Tu...Tu.. est....
Enceinte...
Tandis qu'un rire mêlé à des larmes de bonheurs s'extirpait sans contrôle de la jeune femme, Andras lui en avait le souffle coupé au point d'en rester muet. Arborant ensuite son sourire le plus bête, il ne put que serrer fort sa dulcinée contre lui..

¤¤
1994, 2 ANS après sa transformation. - L'aube finit enfin par se lever dans la forêt et ses premières lueurs purent traverser les légers feuillages des arbres en proie à la fin de l'été. Étendu comme un cadavre inerte au beau milieu d'un tapis de terres et de mousses, une silhouette humaine revenait doucement à elle. Son regard s'ouvra délicatement, mais aucuns bons sentiments n'en ressortait, on pouvait seulement y relever une certaine amertume. Ses sens se réveillèrent en quelques instants, l'homme pouvait alors entendre les sifflements des oiseaux, les légers craquements des branches et la douce chaleur du soleil matinale sur la peau nue de son torse salie par le sol. Après quelques instants, Andras prit une posture assise. Bien que connaissant ces réveils sauvages et difficiles depuis une belle pognée de mois, l'individu ne pouvait encore réellement accepter le sentiment qui l'animait alors. Cet émotion mêlée de déception à son propre égard qui lui rappelait lors de ces aurores qu'il demeurerait à jamais une bête capable uniquement du pire.
Le regard dans le vague, il se releva à son rythme, puis épousseta son pantalon en toile pour finalement essayez de se repérer dans cette région perdu. Levant les yeux au ciel, il repéra la position du soleil. Se réveillant toujours à l'aube au moment où l'astre solaire se lève, il avait prit l'habitude de retrouver son chemin en cherchant d'abord l'Est. Une fois la gerbe lumineuse trouvée, il s'accroupit et dessina une droite en direction de celle-ci et donc de l'Est, traçant rapidement sa perpendiculaire, une boussole approximative l'aiderait facilement dans la suite des évènements. Depuis sa transformation, Andras à préféré fuir le monde moderne et est parti simplement camper en forêt le temps de pouvoir mieux comprendre et essayez d'apprivoiser sa nouvelle nature. Trouvant une forêt reculé propice à la solitude, il y installa un campement de base puis, grâce au fait qu'il pouvait garder son apparence humaine plus longtemps que son apparence d'animal, il plaça des marqueurs divers dans les alentours pour lui indiquer les limites du territoire et les directions à prendre s'il s'éloignait trop de son camp durant ses transformations. Un système astucieux qui lui empêchait ainsi de s'égarer. Son regard se posa sur un tronc d'arbre gravé de la lettre N, le Nord. Aider par sa boussole éphémère, il prit alors la direction du nord pour rejoindre son campement.
Au bout de deux heures de marche rapide, il arriva finalement à ce qui rapprochait le plus d'un foyer pour lui, sa tente. Sans jeter un coup d'œil aux alentours, il pénétra dans son abri et y retrouva une chemise bienvenue...


¤¤
2010, 18 ANS après sa transformation. - MUSIQUE - Les trois premières notes graves d'une symphonie résonnait à travers les murs de toute la maison. Aucuns autres bruits ne venaient percer et perturber cette harmonie musicale. Un silence mélodieux régnait implacablement en ces lieux, quand il fut troublé par la douce et mélancolique ritournelle du piano situé dans l'atelier de l'habitation. Même la froideur environnante de la pièce ne représentait plus un obstacle pour le confort de l'individu. Durant ces quelques petites minutes, seules les sonorités du piano pourraient compter à ces yeux. Les doigts d'Andras effleuraient les touches du clavier comme si l'instrument était particulièrement sujet à la délicatesse, laissant alors échapper ses suaves résonances comme si l'homme et l'outil ne faisait plus qu'un. Prit par la fougue passionnée du morceau, ses appuis se furent plus marqués et les notes toujours plus graves voyagèrent en éclatant dans toutes les pièces de la maison. D'une manière quelque peu égoïste, les murs extérieurs insonorisés gardait secrètement la puissante mélodie du Prélude de Rachmaninov pour son seul et unique hôte, qui lui ne pouvait s'empêcher de se délecter de l'œuvre de ce grand compositeur russe. ..

CIRCONSTANCES DE LA TRANSFORMATION :
¤¤
Nuit du 22 Octobre 1992 - Cette nuit là, inutile de dire que l'imprudence et l'inattention du jeune homme le conduiront finalement à la perte de sa totale humanité. Aucunes occasions n'auraient pu être plus belles que celle-là pour un loup. Carys avait apporté le désir de s'installer chez ses parents le temps de finir sa grossesse et c'est avec toute leurs inconscience encore juvénile qu'ils s'embarquèrent en voiture pour traverser le pays de Galle de Bangor jusqu'à Abergavenny. Le trajet se ferait donc en majorité pendant la nuit et par les routes départementales pour éviter d'aller trop vite. C'était un point qu'il voulait respecter à cause du bébé, même si la jeune femme aurait préférée le chemin le plus court, peu importe tant qu'il était là, elle se sentait bien.
Au bout de plusieurs heures de routes, Andras finit par fatiguer et il était préférable de faire une pause pour prendre du repos. La nuit était fraiche et le chauffage de la voiture quelques peu défectueux. Il se saisissa des deux seules couvertures en polaire en sa possession et les plaça sur sa future épouse endormie. Bien que cette idée n'était pas apparu clairement autrefois, Andras avait commencé à réfléchir au mariage bien avant d'apprendre qu'il serait aussi père. Quoi de mieux pour débuter le reste de sa vie qu'une femme qu'il aime et un enfant à chérir profondément. Il fallait néanmoins se réchauffer aussi, personne ne lui en voudrait s'il faisait un petit feu de camp pour faire remonter sa température corporelle. Par sécurité, il laissa un petit mot dans la voiture et ferma à clé les portières, puis s'aventura dans le petit bois pour chercher des branches. Inattentif, le jeune homme n'avait pas remarqué que l'obscurité était sujette à la lumière froide d'une lune pleine. Il s'enfonça nonchalamment dans les bois pendant quelques minutes puis trouva des branches adéquates à son idée, au moment où il tourna les talons pour retourner vers sa destination, des légers craquements étrangers percèrent le silence. Inquiet, il chercha rapidement du regard l'origine de ce bruit , il fut légèrement figé quand il aperçu une paire de points reflétant la lune, suivi par un grognement.. Quand il alluma son briquet pour voir de quoi il s'agissait, il discerna la masse sombre qui se rapprochait dangereusement. Machinalement, il se mit à courir le plus vite possible et alors que les arbres défilaient autour de lui comme les poteau électriques au bord d'une route, il se sentit violemment poussé à terre. Sans réellement comprendre ce qui lui arrivait, il se débattu, frappant avec son poing ce qui était à sa portée. Il expulsa violemment la bête de son corps d'un coup de pied tandis qu'il sentie son épaule se lacérer. Les prouesses d'un homme qui lutte pour sa survie sont incroyables et Andras se releva d'un bond pour se remettre à courir. A peine quelques secondes plus tard, il sentit les crocs de la bête se saisir douloureusement de sa cuisse, il tomba à nouveau. Sa main tâtonna par réflexe le sol où il trouva finalement une pierre avec laquelle il frappa de toute ses forces ce qu'il distingua comme la tête. Un gémissement raisonna puis il reprit sa course. Arrivant comme une furie vers son véhicule, il ouvra puis referma la porte de justesse. La charge de l'animal bouscula violemment la voiture qu'il essaya de démarrer en même temps. Carys fut réveillé en sursaut par toute cette violente agitation, elle vu alors la mine paniqué et rageuse et les plaies saignantes de son bien-aimée essayant tant bien que mal de mettre le contact. Juste avant une nouvelle charge de l'animal pour déstabiliser le véhicule, celui-ci s'amorça dans un fracas puis s'engagea sur la route à toute allure. La jeune femme était horrifiée, les larmes aux yeux, tandis que son homme lui serrer les dents pour compenser les atroces douleurs de son corps.. Durant les minutes qui suivirent, elle le toisa de questions auxquelles il ne pouvait répondre sans bafouiller à cause du choc qu'il avait subi et subissait encore.. Les lueurs d'un village dérangèrent positivement l'obscurité de la nuit, à bout de force, le conducteur freina sans précaution et encastra des poubelles en klaxonnant à tue-tête réveillant alors le voisinage.. Des habitants sortirent de leurs maisons et accoururent vers le véhicule au moment où Carys cria à l'aide en voyant Andras perdre finalement conscience....


COMMENT RÉAGIT-IL À SA NOUVELLE NATURE ?
Comme c'est le cas chez la majorité des nouveaux transformés, sa première année fut la plus difficile et douloureuse. Les amnésies de ces premières nuits de pleine lunes étaient aussi frustrantes que des fausses notes au milieu d'une symphonie. En voyant l'horreur du mal qu'il pouvait faire en voyant le cadavre de sa bien-aimée, il s'est exilé le temps d'apprendre à se contrôler et surtout comprendre sa nouvelle nature. Durant les premiers mois, il était régulièrement sujet à des sueurs froides et des sautes d'humeurs très violentes. Puis au fur et à mesure tous ses sens se sont puissamment éveillés. Il voyait mieux et plus loin, pouvait sentir la moindre odeur à dizaines de mètres à la ronde, entendre le moindre bruit de la forêt, son touché était plus précis et chaque nourritures avaient des goûts plus prononcés. Les plus surprenantes transformations furent son agilité et son intuition. Andras n'avait jamais était un sportif et aujourd'hui son corps était plus musclé et endurant qu'au cours de toute sa vie. C'est seulement au bout d'un an qu'il pu apprécier ces dons qui faisaient jusque là de sa vie un enfer. Les jeunes loups qui se font mordent on tendance à vouloir rapidement repartir à leurs anciennes vies en prétendant que rien n'a changé auprès de leurs proches, ce qui les chamboulent encore plus. L'homme lui a choisi l'inverse, et restera à l'écart le plus longtemps possible. Astucieusement, il ne se fit pas pour autant passer pour mort auprès de sa famille, mais ne souhaitait surtout pas les revoir en personnes. Pendant une décennie toute entière, il leur prétexta qu'à cause du décès de Carys (qui a l'époque avait été classé comme une attaque animalière), il ne pouvait plus vivre au Pays de Galle et était partit en retraite définitive en Écosse.

Dans le mensonge, il passa 13 ans de sa vie reclus dans les bois du Parc national de Snowdonia à entrainer son esprit à contrôler la bête en lui, non sans accidents. Il est arriver à plusieurs reprises qu'il soit confronté à d'autres loups mais egalement à des humains qu'il aura mordu. C'est une période de temps très dense qui lui a servi à apprivoiser sa nature et ses nouvelles habilités jusqu'au point de ressentir réellement l'équilibre entre l'homme et le Loup. Apprentissage qu'il a d'ailleurs partiellement partagé avec sa créatrice durant 5 années (de 95 à 2000). Ce temps lui a aussi était propice pour faire le deuil de tout ce qui appartient à son ancienne vie, et particulièrement Carys. Ce n'est qu'a la fin de l'année 2006 qu'il put quitter sa vie sauvage pour s'immiscer à nouveau dans la réalité. C'est à ce moment là qu'il se revu dans un miroir et fut frapper par un nouvel aspect de sa condition après avoir rasé sa barbe prononcée. En 14 ans, il n'avait prit à peine que quelques rides.
Durant les années qui suivirent, Andras fit rénover une vieille maison à Beddgelert et s'y installa. Pourquoi ce hameau perdu ? Parce que tous lycans qui se respectent sait que la plus grande concentration de Loups dans tout le pays de Galle s'y trouve et que cela en devient même dangereux pour les humains. En acceptant pleinement sa lycanthropie, Andras à franchi une ligne et est désormais désireux d'interagir avec ses semblables quittes à les aider à franchir le même cap que lui pour protéger un peu plus les humains d'une mort atroce ou d'une transformation. Il y a néanmoins des détails qui ne trompent pas, l'homme reste agressif quand on s'approche trop près de sa vie et de son nouveau territoire, de même lors de ses transformations nocturnes, il fait tout pour que l'on respecte sa position de mâle expérimenté, dominant et indépendant quittes à se battre férocement pour défendre le territoire qu'il s'est délimité à la lisière de la ville...

*************************
CREDITS TO AMIRO_C

Night has always pushed up day
You must know life to see decay
But I won't rot, I won't rot
Not this mind and not this heart,
I won't rot.
MUMFORD & SONS ~ After the Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRHAPS
SALLY Ω Here come complications.
avatar

Age : 27
Messages : 639
Inscription : 04/12/2009
Âge du perso : 23 ans
Emploi : Sans Emploi


WOULD YOU TAKE MY HAND ?
Les relations c'est très important:
Les petits posts-it collés au frigo:

MessageSujet: Re: ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈   Dim 28 Nov - 22:39

La fiche, le kit, l'avatar

*************************

    WHO EVER THOUGHT THE SUN WILL COME CRASHING DOWN ? My like in flames, my tears complete the pain, we fear the end, the dark as deep as river bed, my book of life incomplete without here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras C. Maleaume
OLD WOLF Ad vitam Aeternam
avatar

Messages : 541
Inscription : 29/12/2009
Âge du perso : 35/45 ANS
Emploi : Artiste Polyvalent.
Adresse : N°1271, Crawflyn Woods


WOULD YOU TAKE MY HAND ?
Les relations c'est très important:
Les petits posts-it collés au frigo:

MessageSujet: Re: ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈   Dim 28 Nov - 22:54


*************************
CREDITS TO AMIRO_C

Night has always pushed up day
You must know life to see decay
But I won't rot, I won't rot
Not this mind and not this heart,
I won't rot.
MUMFORD & SONS ~ After the Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈   

Revenir en haut Aller en bas
 

ANDRAS ◈ Feel no Shame for What you Are ◈

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GRAVITY • Set me free :: See the sun :: Cérémonie d'accueil :: Les confirmés-